La Fabrique Utopia La nouvelle marque marseillaise de bijoux
Auteur: Clelia Ripoll
Date: 20/03/16
La Fabrique Utopia
La nouvelle marque marseillaise de bijoux

Rencontre avec Cyrielle, une jeune créatrice de bijoux de 28 ans, marseillaise d'adoption.
Cette jeune femme, passionnée depuis sa plus tendre enfance par les travaux manuels a finalement décidé de se tourner vers la création de bijoux. On adore ses idées, ses créations, son côté manuel et joyeux que l'on voit et ressent dans ses bijoux. Et surtout, sa passion. 

Zoom sur cette jeune femme pleine d'idées.

 

 

Hello Cyrielle ! Tout d’abord, est-ce que tu peux te présenter pour nos lecteurs ?

Hello ! Je suis donc Cyrielle, 28 ans, marseillaise depuis peu. 

J’ai quitté le Puy-de-Dôme pour la Méditerranée il y a deux ans ! Et même si les Auvergnats, les volcans et les bons fromages me manquent — oh que oui ! — je dois bien avouer que j’adore Marseille pour son soleil et son bouillonnement permanent !

Quelques mots pour me définir : voyageuse, rêveuse, travailleuse — et même joyeuse enquiquineuse ! Sans oublier bricoleuse ! Puisque les travaux manuels et la création de bijoux font parti de mes passe-temps de prédilection !

 

 

Bracelet en laiton "Utopia" 17 €

 


Quel est ton parcours professionnel ? As-tu fais des études spécialisées pour la création de bijoux ?

Non pas du tout ! J’ai une formation d’historienne à la base. J’ai suivi des cours d’histoire et d’histoire de l’art à la fac pendant cinq ans. Puis quand je me suis rendue compte que je ferais une très mauvaise prof, j’ai repris des études en production audiovisuelle.

Je travaille aujourd’hui comme chargée de production sur Marseille, un métier que j’adore !

Mes bijoux, je les créé le soir, en rentrant du travail, également les week-end ou quand je ne travaille pas…

 


Depuis quand es-tu passionnée par ces jolis accessoires ?

Je bricole depuis que je suis toute petite. C’est notre nourrice qui nous a transmis, à ma sœur et moi, la passion des travaux manuels. Après l’école, on suivait des ateliers d’arts plastiques avec elle. C’était chouette, on adorait ça ! 

Les bijoux, j’en ai toujours fabriqué. Quand j’étais ado je faisais mes propres bracelets brésiliens et mes colliers en perles d’argile.

 

 

Boucles d'oreille Passagem, 20€ / Boucles d'oreille Pervenche, 17€

 

 


Quand as-tu décidé de te lancer dans la création de tes propres bijoux ?

Pour le plaisir, j’ai recommencé à créer des bijoux à l’été dernier. Et plus j’en faisais, plus j’avais envie d’en faire. C’était devenu addictif !

J’allais presque toutes les semaines à la droguerie acheter de nouveaux matériaux pour tester de nouvelles manières de faire. Du coup, j’ai accumulé un petit stock et je me suis dis : pourquoi ne pas les vendre ?

En novembre dernier, j’ai donc créé ma boutique en ligne, qui s’appelle LA FABRIQUE UTOPIA, et qui est visible sur le site d’A Little Market.

 


Es-tu seule lors de la création des bijoux  ?

Oui, je suis toute seule.

 

 

      

Boucles d'oreille créoles "Kaylan" rouges 15 €                      Boucles d'oreille créoles "Kangani" turquoise 15 €
 

 

Que fabriques-tu ? Quels matériaux utilises-tu principalement ?

Des bijoux en laiton (boucles d’oreille, bracelets et colliers), agrémentés de perles et de pierres naturelles. J’adore le bleu du lapis-lazuli et le vert de l’amazonite par exemple, qui se marient très bien au laiton couleur bronze.

Quand j’ai l’occasion de voyager, je rapporte toujours des matériaux du pays que je visite.

Il y a un mois, je suis revenue du Brésil avec de la nacre de Rio, de l’améthyste, du quartz, de la sodalité et de l’amazonite rapportée de la mine de Passagem, une des premières mines d’or découvertes au Brésil il y a environ 300 ans !

 

 

En moyenne, combien de temps te prend une création de bijoux (par catégories par exemple) ?

Tout dépend de mon inspiration du moment ! 

Ça peut me prendre 30 minutes comme 3 jours — bon, ok là j’exagère un peu !  Mais pour être honnête, je peux passer une après-midi entière sur un bijou à tester l’association des matières, des couleurs, des formes. Tant que le bijou ne me plait pas à 500%, je recommence ! C’est mon côté perfectionniste.

Ce qui me plait, c’est créer à chaque fois un bijou différent, pas de refaire 50 fois le même. C’est pour ça que beaucoup de bijoux mis en ligne sur ma boutique sont des pièces uniques.

 

 

   Sautoir Panao 25€         /        Bracelet Olinda 17€

 

 


Comment te viennent tes idées ?

La plupart du temps en dormant ! (rires) C’est très fréquent que je rêve de fabrication de bijoux.

 


As-tu un petit atelier à Marseille ?

Mon petit atelier…c’est chez moi ! C’est confortablement assise dans mon canapé que je confectionne bracelets, colliers et boucles d’oreille.

Je n’ai pas de boutique en ville mais j’aimerais rencontrer des personnes qui en ont une et qui seraient intéressées pour vendre mes petits bijoux ! 

 

 

Par quels moyens arrives-tu à vendre tes produits ?

Surtout par le bouche à oreille, grâce aux amis qui en parlent autour d’eux.

Les marchés de créateurs sont aussi un bon moyen de faire connaître sa marque.

Les 21 et 22 mai prochains auront lieu les « Journées du Fait Main », partout en France et dans plusieurs villes des Bouches-du-Rhône. Je compte bien y participer !

 

Crédit photo : Cyrielle

 

 

 

SITE 

FACEBOOK

INSTAGRAM