Jérôme Ferrari : Le Sermon sur la chute de Rome Prix Goncourt 2012
Auteur: Chris B.
Date: 08/11/12
Jérôme Ferrari : Le Sermon sur la chute de Rome
Prix Goncourt 2012

Jérôme Ferrari a reçu cette semaine le Prix Goncourt 2012 pour son 7ème livre "Le Sermon sur la chute de Rome", un roman puissant et ambitieux.

 

Ce livre raconte comment dans un petit village Corse, des hommes, des familles, des personnages se déchirent, se précipitent, courent vers leur perte et vers la disparition d'un monde, de leur monde. Allégorie de la chute de Rome, parole sur la fin d'un monde, tirer les enseignements d'Augustin.


Sa construction et son style impressionnent avant même son propos. L'exercice est difficile, risqué et gonflé : introduire de la philosophie dans un ouvrage romanesque.


Cet exercice qui devient, au fil de la lecture, presque un art. Un art noble, fort et très profond qui prend toute sa mesure à travers le style, l'écriture et la vision de l'auteur.


Stylistiquement parlant, l'auteur ne nous facilite pas la tâche. Violant, crue, lyrique jusqu'à hypnotique et profondément poétique. On y ressent de l'excitation physique, de la jouissance malsaine, de l'éjaculation intellectuelle.


Peu de dialogues, de longues phrases, très longues, trop longues (parfois) s'écoulent, s'enchaînent, se multiplient comme un sermon, un évangile, une parole presque biblique. Le Sermon sur la chute de Rome, c'est de la littérature Coppolesque, le romanesque au service du style, de la violence, de la moralité et de la philosophie. C'est "Outrage" de Kitano réalisé par Michel Onfray.
 

 

 


Un livre envoûtant, transportant… magnétique ! Il nous emporte vers une profonde réflexion, terrestre, âpre, existentielle… Ici, on parle de renouveau, d'un monde nouveau, de reconstruction.