Vitalic Rave Age
Auteur: Jérémie L.
Date: 30/10/12
Vitalic
Rave Age

Un album de Vitalic est toujours un évènement, bien que l'amplitude de sa musique ne se mesure pleinement que lors de ces lives. Rave Age est son troisième album, et comme d'habitude il dénote des opus précédents. 

Quand on découvre l'album, le premier réflexe que l'on a en voyant le titre Rave Age, c'est de penser que l'on a entre les mains un florilège de titres techno qui contrasterons avec le virage disco entamé avec Flashmob; un changement espéré par certains, dont moi. Erreur. Erreur oui, mais pas de déception non plus à l'horizon. En effet, si Flashmob m'avait quelque peu déçu dans son ensemble hormis quelques titres, ce n'est pas du tout le cas de Rave Age.

 

Ce n'est plus un secret que Vitalic cherche à se renouveler à chaque fois, à tenter des expériences musicales en ne voulant pas répéter toujours le même schéma musical. Flashmob devenait beaucoup plus intéressant lorsque l'on avait assisté au live de Vitalic avec son V Mirror, on revenait ensuite aux titres de l'album avec une autre écoute. Pour Rave Age, l'album a clairement été conçu dans l'optique de pouvoir les jouer en live. Pour la nouvelle tournée d'ailleurs, un nouveau dispositif live a été élaboré, en collaboration avec 1024 Architecture, qui avaient déjà conçu le V Mirror. Un concept avec un mur de spot, plus grand, plus gros, et plus impressionnant :

 

 

Même si l'on retrouve toujours des teintes disco, qui ont toujours été présentes dans les productions de Vitalic (mais un peu trop à mon goût dans Flashmob), comme dans Fade Away ou Lucky Star, le résultat final et global (il ne faut oublier qu'un album c'est un tout) fonctionne à merveille. Under Your Sun par exemple est magnifique, mélodieux, joyeux, dont l'opposé se trouve dans le morceau La Mort Sur Le Dancefloor. Ce morceau d'ailleurs reste pour moi la grosse bonne surprise de l'album, et se détache des autres de par sa noirceur et la voix de la chanteuse des Sexy Sushi qui colle parfaitement aux sonorités de Vitalic. Une collaboration qui avait eu lieu lors du remix de Vitalic du track Oublie Moi, et au vu des fruits de ses collaborations, on espère qu'ils réitèreront l'expérience. Le track Stamina, morceau ultrapuissant, s'est déjà vu pourvu de plusieurs remixes, réalisés par Club Cheval et Le Castle Vania.

 

 

On avait découvert le morceau No More Sleep qui avait été présenté comme premier extrait de l'album, qui posait déjà les bases de Rave Age, simple et efficace. Le morceau Nexus quant à lui nous permet de faire un voyage spatial, avec une intro de 2min30 (si ça c'est pas du décollage en douceur !) qui nous emmène sur le très noir The March of Skabah, qui, sans aucun doute, déchainera les foules lors du live. Ensuite, Next I'm Ready est un peu décevant et serait le point noir de l'album, et enfin l'album fini sur The Legend of Kaspar Hauser, véritable OVNI qui clôt de manière idéale cet opus.

 

Vous pourrez découvrir le nouveau live de Vitalic VTLZR live le 23/02/2013 au Zenith de Paris, occasion pour laquelle il sera entouré de guest (pas plus d'informations pour l'instant...). A part ça, l'album sort le 5 novembre prochain sur PIAS